Notre savoir-faire

A la vigne

Un travail quotidien
tout au long de l’année

Nous travaillons au quotidien dans nos parcelles, ce qui nous permet un suivi rigoureux et raisonné de la conduite de nos vignes et de notre raisin. 

Au début de l’hiver, nous replantons les pieds manquants afin de garder une production constante. Ensuite, de Décembre à Mars, nous taillons la vigne manuellement à l’aide de sécateurs électriques. Les sols sont également travaillés durant cette période (labour, buttage, binage) afin de réduire l’utilisation d’herbicide.

Entre Avril et Juin, nous pratiquons l’ébourgeonnage pour ôter manuellement les bourgeons inutiles et ceux qui entraîneraient une production trop importante.

Au printemps, débutent les traitements phytosanitaires. Nous prenons soin de limiter l’emploi de produits phytosanitaires au strict nécessaire tout en effectuant une lutte efficace contre les maladies et les ravageurs de la vigne, qui pourraient altérer notre production.

Le mois de Juin est consacré à l’accolage, c’est-à-dire au maintien de la végétation de la vigne grâce au relevage de fils de fer de chaque côté du rang. Ceci permet la meilleure exposition possible des feuilles pour une maturité optimale. 

Tout au long de l’été, nous effectuons des rognages régulièrement (cisaillement d’une partie du feuillage), ce qui améliore l’ensoleillement et favorise la bonne maturation des baies. Ceci permet aussi de limiter l’entassement de la végétation, et ainsi réduire l’humidité et le développement de maladies.

A la cave

Une vinification parcellaire

Les vendanges se déroulent généralement durant le mois de Septembre à l’aide d’une machine à vendanger. La date précise varie en fonction des conditions climatiques et de la maturité optimale des raisins.

Juste après la récolte, les raisins sont pressés à l’aide d’un pressoir pneumatique qui permet d’obtenir un jus de qualité puis encuvés par parcelle.

La fermentation alcoolique dure de 10 jours à 3 semaines, à une température contrôlée (18 à 19°C au maximum) grâce à l’utilisation de cuves en inox équipées d’un système de thermorégulation. Cette fermentation à basse température permet de conserver tous les arômes du vin.

Trois mois après la fin de fermentation, nous effectuons le 1er soutirage pour séparer le vin clair des lies, sauf pour notre cuvée «Clélie» qui va rester 1 an de plus sur lies.

A partir de cette date, les vins sont assemblés par terroir, en fonction de leurs caractéristiques, afin de produire des vins aussi plaisants qu’élégants, où le terroir s’exprime avec finesse.